Par motornieuws 29 mars 2017

Essai Yamaha SCR950 Scrambler: RETOUR Á L'ESSENTIEL

Ducati, Triumph, BMW... ils ont tous des scramblers dans leur gramme. Les Européens sont très présents sur ce segment alors que les Japonais sont jusqu'à présent restés plus en retrait. Mais c'était sans compter sur Yamaha. La marque aux 3 diapasons arrive avec son SCR950. A découvrir sans attendre chez votre dealer officiel...

Cela fera certainement sourire les experts auto-proclamés, car une scrambler sur base d'un gros custom (la XV950), c'est impossible, non ? Et bien non, ils ont tout faux. La SCR950 peut être vue comme l'une des surprises de l'année 2017. Nous nous en sommes rendu compte lors d'un test pour le moins varié en Sardaigne.

Moutarde belge

Nous nous sommes concentrés après notre essais sur les qualités et les défauts de la SCR, ce qui nous a amenés à nous poser quelques questions. Notamment, pourquoi avoir utilisé la grosse XV950 comme base pour produite le scrambler. "Parce que c'était possible" pourrait être une bonne réponse. Ou peut-être "parce qu'ils ont vu sur le salon de Bruxelles il y a quelques années ce que le dealer Yamaha MTS Verlinden avait fait de la XV".


Yamaha a pris quelques ingrédients de sa recette en Belgique, c'est évident.


La version préparée de la XV ressemblait même encore davantage à un scrambler que cette SCR. Yamaha a forcément été en partie insipiré par la réalisation belge. Mais ils se sont ici basés sur la version "café racer" : la XV950Racer et ses suspensions plus sportives ainsi que ses pose-pieds plus haut et plus en arrière.

Simple et puissante

Le concept est finalement assez simple et prouve encore une fois que les meilleures idées sont souvent les plus simples. Pour aboutir à la SCR, les modifications n'ont pas été si nombreuses. Les pose-pieds ont été réhaussés et placés (beaucoup) plus en arrière, le guidon et les roues remplacés et l'arrière-cadre complètement redessiné. Le réservoir est différent lui aussi et la selle s'est affinée. Avec pour conséquence d'aboutir à une position de pilotage complètement différente et la possibilité de se mettre debout très facilement. Le centre de gravité assez bas fait rapidement oublier les quelque 252 kg de la bête. Yamaha a également puisé de l'inspiration dans sa légendaire XT500 en distillant quelques éléments esthétiques sur la SCR qui rappellent le modèle phare de la marque.


On se rend compte qu'une machine ne doit pas toujours s'adapter à notre style de pilotage. Mais qu'au contraire une machine peut modifier notre pilotage.


Le plus frappant, c'est l'effet qu'ont ces modifications sur l'esprit de la machine. S'asseoir sur la SCR, c'est avant tout relaxant. Dès les premiers mètres, on se sent envahi d'un apaisant sentiment de calme. Sur les mêmes routes que celles empruntées avec la sportive XSR900 Abarth, nous avons adopté naturellement un rythme beaucoup plus calme qui nous a permis de nous rendre compte à quel point la Sardaigne peut être belle. On se rend compte ainsi qu'une machine ne doit pas toujours s'adapter à notre style de pilotage. Mais qu'au contraire une machine peut modifier notre pilotage. Comment ne pas profiter pleinement de ce V-twin coupleux à souhait ? Avec 79,5NM dès 3000 trs/min, il a tout le punch qu'il faut.

Un vrai scrambler

Et que dire de la surprise lorsque nous avons quitté l'asphalte pour emprunter des chemins pour le moins improbables. Les pneus Bridgestone TrailWing, le guidon rétro typé "off-road" et l'arrière-cadre plus haut font de cette SCR950 une machine à l'étonnant potentiel tout-terrain. Presque du niveau attendu d'un véritable scrambler. Malgré ce que le poids de l'ensemble pourrait laisser craindre, on prend vite beaucoup de plaisir sur les surperbes chemins glissants de la Sardaigne. On en redemande !

Facilité extrême

Tout comme le reste, d'ailleurs. Quel délice de jouer avec un moteur qui répond toujours présent ! Cette machine est incroyablement facile à piloter. Prendre le guidon de cette Yamaha SCR est une vraie cure de relaxation. Et cela malgré une garde au sol parfois un peu faible et des pose-pieds qui touchent facilement l'asphalte à cause de leurs longues antennes. Et aussi parce qu'on n'utilise pas vraiment la SCR pour ce pourquoi elle a été construite.
Rien de grave, évidemment ! Surtout lorsqu'on sait que l'échappement n'est pas concerné. Ce genre de choses ne se plient en effet pas toujours bien...

Elémentaire, mon cher Watson !

Après l'avoir essayée, nous étions plutôt impressionnés par la SCR. Elle a non seulement calmé nos ardeurs sportives mais elle nous a également convertis à d'autres plaisirs. Un peu de tout-terrain et de la balade sur les routes de montagnes sinueuses qui permettent de profiter des superbes paysages de la Sardaigne. Ceci est l'essence-même du motocyclisme et Yamaha est parvenu, avec quelques aménagements aussi limités que judicieux, à sortir une machine qui entre pleinement dans cette philosophie.
De plus, la SCR950 est de ces machines qui savent encore limiter l'intervention de l'électronique. L'ABS est bien sûr là mais c'est à peu près tout. Un bon vieil embrayage à câble, un simple disque de frein à l'avant : pour une machine de loisir comme celle-là, on n'a pas vraiment besoin de plus. Et cela a le mérite de contenir le prix de vente.




C'est l'essence-même du motocyclisme






La plupart des propriétaires limiteront sans doute leurs aventures off-road aux chemins de campagne du village d'à côté. Et ceci est un jeu d'enfant pour ce scrambler ! N'oublions pas non plus que cette machine de près de 1000cc s'échange pour un peu plus de 11 000 €. Essayez-le !

Photos: Jonathan Godin, Henny B. Stern


Fiche technique

Moteur
Type: V-twin refroidi par air
Cylindrée: 942 cc
Puissance : 52 cv à 5.500 t/m
Couple : 79,2 Nm à 3.000 t/m

Partie-cycle
Cadre: Stalen dubbel wiegframe
Fourche: 41 mm téléscopique
Amortisseur : double
Frein avant: simple disque 298 mm double piston
Frein arrière: simple disque 253 mm simple piston

Dimensions, poids, prix
Empattement: 1575 mm
Hauteur de selle: 830 mm
Poids: 252 kg
Prix: 11.399 euro (NL)

Galerie photos

Réagir

Inscrivez-vous afin de laisser vos commentaires....