Par motornieuws 29 mars 2017

Premier essai Yamaha XSR900 Abarth: L'ESPRIT ABARTH

De temps à autres, un constructeur décide de prendre une direction qui n'a clairement pas pour objectif de booster le volume de ventes. Pour envoyer un signal ou tout simplement comme un petit "plus" sympa. La Yamaha XSR900 Abarth joue clairement les deux cartes. Seuls 695 exemplaires ont été produits et ils ne sont pas plus performants que la XSR standard. Il n'empêche que notre essayeur en Sardaigne a été séduit par la petite dernière de la marque aux 3 diapasons. Vous voulez savoir pourquoi ?

La Yamaha XSR900, développée en collaboration avec le prestigieux préparateur automobile Abarth, est difficile à place dans une case et ses spécificités techniques ne le différencient pas vraiment du nouveau modèle. Il s'agit dans son cas donc davantage d'une question de feeling que d'une décision purement rationnelle...

Radicalement différente

La XSR900 Abarth est née de la collaboration entre l'équipe Yamaha MotoGP et le préparateur automobile. La version "Abarth" de la XSR900 n'est produite qu'en 695 exemplaires, en hommage au numéro 695 qui est le numéro de modèle de l'inimitable Fiat 500 Abarth. Ce qui est sympa dans ce genre de collaboration c'est que cela aboutit non seulement au développement de machines au concept original mais que cela nous permet également de tester durant la présentation différentes versions de la Fiat 500 Abarth, dont la redoutable Competizione et ses 180 chevaux pour un poids ridicule... Le petit bloc de 1400cc fait des merveilles et celui qui sait jouer du levier de vitesse sera difficile à suivre sur les routes de montagnes sinueuses !


Cette version est-elle meilleure que la machine standard ? Sans doute pas. Elle n'est pas moins bonne non plus. Elle est tout simplement différente.


Mais, avec ses 115 CV et 87,5 Nm annoncés, cette XSR900 ne se distingue pratiquement pas de la version standard. Sur le plan du moteur, seule la ligne Akrapovic fait la différence. Pas tant dans les performances que dans le bruit agressif de la double sortie. Les différences les plus évidentes se situent plutôt au niveau du châssis et des couleurs. Carénage carbone, selle monoplace, guidon bas et de nombreux autres détails font de cette XSR900 Abarth une machine pas comme les autres. Cette version est-elle meilleure que la machine standard ? Sans doute pas. Elle n'est pas moins bonne non plus. Elle est tout simplement différente.

Le Seventies Show

Il n'y a pas de raison objective pour laquelle préférer la version Abarth à la version standar de la XSR. Les deux machines ont du style. Mais la Abarth n'est définitivement pas une moto pour la masse. C'est une machine née de l'imagination de préparateurs. L'esprit est omni-présent. Très bien finie et originale, c'est certain. Mais également agréable à piloter. Nous n'en étions pas persuadés. Mais nous nous trompions. La XSR900 est en fait très sympa, mais totalement différente d'une XSR standard, voire d'une MT-09. Pourquoi ? La position de pilotage très particulière.

Cette machine, malgré la technologie ultra-moderne sur laquelle elle s'appuie, semble tout droit sortie des années 70. Une position qui fait penser aux sportives des seventies mais qui, malheureusement, exerce une certaine pression sur les épaules. Plus vous roulez vite, moins vous la sentez. Un sentiment on ne peut plus authentique...

Ceci est une machine préparée

A toutes fins utiles, une petite précision: ce trois-cylindres crossplane supporte les régimes calmes comme les régimes élevés. Ceci dit, la position comme le concept tout entier de la moto sont orientés vers un pllotage sportif. Il s’agit donc d’une moto à orientation sportive destinée à la conduite sur la voie publique. Ce n’est en effet pas une moto destinée à évoluer sur des circuits mais sur la route, elle peut être emmenée à (très) vive allure. Tout ceci est le résultat d’un travail effectué par deux grands noms de l’industrie moteur: Yamaha, qui a fourni la base, et Abarth qui a effectué le tuning en étroite collaboration avec Yamaha.

Nous avons essayé de rouler calmement. Sans vraiment y parvenir.


Avec le guidon plus bas, cette queue d’aronde particulièrement jolie et la ligne Akra, l’Abarth se ditingue très fort de la moto d’origine. Ce sont aussi des choses que l’on ressent lorsqu’on roule. Le guidon bas donne envie d’attaquer et cela va également influencer votre pilotage. Nous avons essayé de rouler calmement mais ce n’était pas un pilotage naturel. Tout simplement parce que l’Abarth baigne dans une atmosphère de sportivité qui oblige le pilote à rouler en conséquence. L’échappement laisse sortir un bruit qui fait penser à un rugissement, ce qui convient bien à une moto qui ne peut cacher le tuning dont elle a fait l’objet. Abarth et Yamaha n’ont pas trop fait d’efforts pour préserver le confort et la convivialité. Il s’agit d’une moto qui a d’abord un look spécial et qui se comporte sur la route en conformité avec son look. Tout cela grâce au couple et au punch de son trois-cylindres sans oublier le style dans lequel cette moto a été créée.

Filet de sécurité

Sur les routes de montagne sinueuses du sud de la Sardaigne, nous n’avons pas pu exploiter une seule fois les 115 chevaux. Ceci dit, la nature sportive du bloc-moteur vous incite sans cesse à un pilotage sportif. Alors qu’une heure auparavant nous étions encore au volant d’une Fiat Abarth à nous demander en permanence sur quel rapport rouler, en ce qui concerne l‘Abarth SXR nous avions plus qu’assez avec le deuxième, le troisième et parfois le quatrième rapport. Enfin, sachant qu’on n’a pas besoin de toute la cavalerie, il suffit de se maintenir la plupart du temps à mi-régime.

Et justement, à ce régime-là, on peut y aller particulièrement fort. La garde au sol est largement suffisante et la puissance du moteur est pléthorique. Sur le plan de la sécurité, on relèvera un sytème de contrôle de traction déconnectable ainsi que l’ABS. Enfin, il y a le choix entre trois types de motorisation. Tout cela laisse à penser qu’on peut favoriser une conduite sportive tout en ne négligeant pas la sécurité.

Courageuse

Au fur et à mesure que vous roulerez sur l’Abarth SXR, vous penserez comme nous que ce concept a finalement été bien pensé. Lorsque vous vous pencherez sur le mini réservoir, vous vous trouverez nez à nez avec le compteur. C’est pratique pour vérifier l’une ou l’autre information. Quant à la selle en daim, elle apporte un cachet certain ainsi qu’un bon grip lorsqu’on prend une inclinaison prononcée dans les virages. Quant au superbe bruit délivré par l’échappement Akrapovic, il vous donne évidemment envie de visiter les régions les plus élevées du compte-tour.

La Abarth est une machine qui exige le meilleur de vous-même.



Tout cela se passe-t-il sans le moindre problème? Pas tout à fait. En effet, l’Abarth SXR est une moto qui aime qu'on la brutalise un peu. A ce titre, elle est plus difficile à piloter qu’une moto standard. Cependant, lorsqu’on a appris à connaître le mode d’utilisation de cette moto, elle peut être incroyablement rapide. Si on la regarde de près, elle est particulièrement jolie. Très bien finie jusque dans les détails avec son style particulier et un comportement qui n’appartient qu’à elle. Une vraie frimeuse.

Pour soi

Nous en arrivons au coeur du sujet. A qui s’adresse ce type de moto?

Si vous songez à vous en premier lieu et notamment à votre façon toute personnelle d’envisager la moto, c’est vrai que la XSR900 Abarth est un peu (voire surtout) une moto d’égoïste car on peut enlever la partie passager, ce qui va encore rendre la moto plus typée. Cela en révélera encore plus sur son pilote et cela le différenciera certainement davantage de celui qui a acheté une 695 Abarth Yamaha. Nous avons affaire à quelqu’un de différent, qui sait ce qu’il veut, et qui le montre.

La XSR900 Abarth est définitivement une machine d'égoïste.






Si compte tenu de ce qui précède, vous êtes toujours intéressés, sachez qu’il vous en coûtera 12.995 € , soit deux bons mille € de plus que pour la moto standard. Vous devrez surtout considérer que vous ferez partie des 695 possesseurs d’une Abarth SXR. En considérant la chose de façon rationnelle, considérez qu’à ce prix-là, vous bénéficierez d’une ligne Akrapovic, d’un mini réservoir et de pièces en carbone. Rien que ce qui précède justifie le supplément de prix. De toutes façons, tout qui achètera ce type de moto ne le fera pas par raison !


Photos : Alessio Barbanti

Fiche technique

Moteur
Type Trois cylindres 4-temps refroidi par air
Cylindrée 847 cc
Puissance maxi : 115 pk à 10.000 t/m
Couple maxi : 87,6 Nm à 8.500 t/m
Transmission : 6 vitesses
Transmission finale : par chaîne

Partie-cycle
Cadre : cadre type "Diamant" aluminium
Fourche avant : 43 mm, téléscopique
Amortisseur arrière: Monoschock
Frein avant: Double disque 298 mm, 4 pistons
Frein arrière : Simple disque 245 mm, 2 pistons

Dimensions
Empattement 1.440mm
Hauteur de selle: 830 mm
Poids: 195 kg
Réservoir: 14 litres

Prix
12.990 euro (BE)

Regardez la galerie photos de notre test en Sardaigne

Réagir

Inscrivez-vous afin de laisser vos commentaires....