10 conseils pour bien acheter d'occasion

Par Moto-News 4 janvier 2017

Avec le Salon de Bruxelles qui pointe à l'horizon, l'envie d'acheter vient déjà en titiller certains. Si il y en a qui ont choisi d'acheter une nouvelle moto, ils vont donc certainement vendre l'ancienne. C'est peut-être le moment de trouver la moto de vos rêves à un prix accessible.
Mais, attention si on peut faire de bonnes affaires, on peut aussi mettre le doigt dans le nid à emmerdes. Voici 10 conseils qui devraient déjà vous mettre à l'abri du pire.

Première solution, se tourner vers les concessionnaires qui offrent en général une garantie avec leurs machines d'occasion.

Deuxième solution, parcourir les petites annonces et aller voir sur place la perle rare dont la phrase principale figurant sur la facture sera : "dans l'état où elle se trouve et bien connu de l'acheteur".

1 Les poses-pieds :

Usés au dessus et un compteur avec peu de kilomètres, cela doit éveiller votre attention. Il y a quelque chose qui ne va pas. Usé en dessous, vous avez à faire à un "fin" guidon, ou alors la machine est tombée. Vérifiez alors l'ensemble de la moto pour déceler des traces de chutes.

2 Leviers de frein et d'embrayage :

Encore une fois, si les boules sont usées, il y a fort à parier qu'il y eu chute. Peut-être juste à l'arrêt... Soyez vigilant.

3 Echappement :

Un échappement d'origine est souvent bon signe. Mais, une sortie différente n'est pas nécessairement un mauvais signe en soi. Vérifiez bien le dessous si il n'est pas griffé. Moteur tournant, vérifiez aussi si il n'y a pas d'air qui s'échappe des différents raccords.

4 La selle :

Ici aussi, son état de fraîcheur démontre l'utilisation intensive ou non de la moto. De préférence elle doit être bien dans l'axe de la moto, d'origine et non pourvue d'une nouvelle housse.

5 Les poignées :

Pièces les plus utilisées. Elles ne doivent pas être usées jusqu'à la corde et ne pas porter de traces de chutes.

6 Peinture & carrosserie :

Examinez l'état général de la peinture. Des griffes et des bosses peuvent résulter d'une chute évidemment, mais aussi d'un moto négligée par son propriétaire. Les polyesters sont fendus ou ne sont plus bien en place ? Attention, cette moto est sûrement tombée ou a subit de nombreux démontages.

7 Pneus :

L'état de pneus hormis leur limite de remplacement indique comment la moto a été conduite. Un pneu "carré" avec une grande zone de peur (vous savez, les bords de pneu n'ayant jamais touché le bitume) démontre une machine peu exploitée et sûrement pas malmenée. Les bords de pneus qui boulochent sont tout l'inverse et prouve que le propriétaire met du gaz et donc sollicite la moto. Un pneu râpé au centre résulte de fréquent burnout et aussi de nombreux sur-régimes !

8 Moteur :

Ecoutez le tourner, il ne doit pas émettre de bruits mécaniques bizarres et bien sûr de pas présenter de fuite d'huile. Vérifiez bien en dessous, le carter a peut-être été frotté juste avant votre venue. Un peu de vapeur d'huile qui "transpire" n'est en général pas bien grave.

9 Accessoires :

Hormis ceux qui améliorent le confort et l'utilisation de la moto, méfiez-vous de ceux qui remplacent des pièces d'origine.

10 L'essai :

Soyez attentif au comportement. La moto roule droit ? Est-elle plus difficile à mettre sur l'angle d'un côté plus que l'autre ? (signe de chute). Les freins fonctionnent normalement ? L'embrayage aussi ? Même quand vous accélérer fort ? La transmission ne cogne pas (signe de fréquents wheelies) ?

Si tous ces points vous satisfont, vous êtes sûrement devant une bonne machine d'occasion. Il n'y a plus qu'à négocier le prix au plus juste. Bonne chance !

Réagir

Inscrivez-vous afin de laisser vos commentaires....