Essai Honda X-ADV: Le chaînon manquant

Par 26 février 2017

Je reste perplexe à l'issue de l'essai du Honda X-ADV. Perplexe parce que je me demande pourquoi on y a pas pensé avant. C'est vrai que par définition, un scooter est engin essentiellement urbain. Son concept a bien évolué depuis quelques années en transformant peu à peu les scooters légers et agiles du début en de lourds engins, puissants et capable de performances élevées.

Un Crossover ?

Pourtant, la conduite d'un scooter, même rapide, devenait assez vite ennuyante. Pas de rapports à passer, et toujours cette position en avant des pieds qui vous donne l'impression de moins contrôler.

Associer une boite robotisée à un scooter puissant et lui donner des ailes en lui permettant de s'aventurer hors des sentiers battus, voilà la toute bonne idée que Honda a permis de voir le jour.

L'idée générale est née en Italie, sur les terres originelles du concept génial de la fin des années '50. Avec l'expérience et les frustrations liées aux limites des engins existants, les développeurs ont cernés un nouveau concept, une nouvelle niche et c'est suffisamment rare pour le souligner.

D'un côté on pourrait comparer ce X-ADV à une BMW F650GS voire 800GS ou d'une Honda NC750X et de l'autre côte à un Yamaha TMax. Les frontières sont minces entre les deux genres. Moto d'un côté et scooter de l'autre avec cette position de conduite très confortable (la large selle y participe), au coffre sous la selle, à la protection naturelle due à l'architecture propre d'un scooter et à son agilité due aux petites roues de 17 pouces.

Dès les premiers mètres, vous adhérez au concept et vous pensez réellement être à bord d'un moto. L'excellent freinage (tout droit issu de l'Africa Twin) procure de très bonnes sensations et des performances largement au-dessus du nécessaire. Les suspensions offrent un débattement bien supérieur à ce qu'on rencontre en général, de même, la garde au sol est aussi supérieure aux scooters. Dès les premiers chemins en vue, il devient irrépressible de ne pas céder à l'envie de s'y engouffrer. Là, le X-ADV étonne malgré son poids de 230kg, par son agilité et ses aptitudes au tout-terrain. La seule ombre reste la position des pieds qui peut être solutionnée par l'adoption de poses-pieds déportés (options) qui mettent un terme à ce petit défaut.

Vive le DCT !

Autre point fort, le DCT. Ici, pas d'hésitaiton possible sur les avantages que le système procure. On peut l'utiliser, bien sûr, de façon entièrement automatique comme tous les scooters du marchés, ou alors en optant pour les 3 modes de conduites "Sport" (S1, S2 ou S3 - du moins au plus sportif). Dans chaque modes, vous pouvez à tout moment intervenir grâce aux commandes + et - se trouvant au guidon. Là, vous transformez le X-ADV en un véritable jeu vidéo ! Très fun.

A un moment de l'essai, je me suis retrouvé derrière une voiture sportive dont le conducteur m'ayant vu dans son rétro décida de s'amuser un peu. J'étais en Sardaigne, sur des routes inconnues et le conducteur de la voiture commençait à envoyer du lourd.

Je me suis surpris à sourire en le suivant très facilement avec encore de la marge et surtout la possibilité de le doubler à plusieurs reprises.

Malgré les excellents Bridgestone spécialement développé pour la X-ADV, ils montrent vite leurs limites en utilisations tout-terrain. Pourtant, il me semble tout à fait envisageable d'envisager de se rendre à Dakar avec un engin pareil. Comme quoi, l'utilisation des genres vient d'en prendre un coup.

On pourrait regretter un peu d'espaces de rangements dans le tablier avant, mais l'ambiance à bord est excellente avec un tableau de bord entièrement digital et divisé en deux parties. Une grande reprenant toutes les indications nécessaires et un autre plus petit situé plus bas avec les indications de parking. Un pare-brise réglable en hauteur vient terminer le confort à bord.

Reste le prix, 11.499 euros, cela reste un prix, mais c'est aussi celui du développement, de l'innovation et d'une finition au dessus de la moyenne comme nous a toujours habitué le 1er constructeur mondial.

Honda a encore créé un nouveau genre, une nouvelle niche, quelque chose sur laquelle je me verrai bien vieillir. Peut-être le chaînon manquant !


Cliquez ici pour plus d'informations sur le Honda X-ADV

Photos : Thierry Dricot, Francesc Montero, Zep Gori

Caractéristiques

Moteur
Bicylindre parallèle 8 soupapes à refroidissement liquide
Cylindrée 745 cc
Puissance maximale: 54 ch à 6250 rpm
Couple maxi 64 Nm à 4550 rpm
Transmission: 6 vitesses DCT par

Chassis
Cadre: acier berceau
Fourche : Kayaba 41mm upsd et l'amortisseur en compression réglable
Amortisseur arrière: monoamortisseur réglable en précharge.
Freins avant: Double disque semi-flottant 310mm, étrier quatre pistons
Arrière: Simple 250mm disque avec étrier à deux pistons

Taille
Empattement: 1.520mm
Hauteur de selle: 820 mm
Poids à vide: 238 kg
Capacité du réservoir de carburant: 14 litres

Prix:
11.499 euros

Découvrez la galerie photos de la Honda X-ADV testée en Sardaigne

Réagir

Inscrivez-vous afin de laisser vos commentaires....