Kawasaki : La Dynastie Z

Par Moto-News 23 janvier 2017

La semaine prochaine, Kawasaki dévoilera sa nouvelle Z900. Nous y serons bien entendu pour chevaucher cette moto pur plaisir ! Mais avant de l'enjamber, nous pourrions nous pencher sur la longue histoire des Z. Ou plutôt la dynastie Z !

Z1 1973

(4 cylindres, DACT, 8 soupapes, 66x66mm, 903 cc, 82 ch, 230 kg)

"Qui connait son histoire, comprend mieux le présent !"


Georges Santanaya



La première Z a frappé les esprits avec son gros bloc quatre cylindres de 900cc qui produisait la puissance incroyable pour l'époque de 82cv ! Moto accessible et abordable par le plus grand monde, elle était aussi la première à faire de l'ombre à la Honda CB750 Four

Z650 1976

(4 cylindres, DACT, 8 soupapes, 62x54mm, 652 cc, 67 ch, 211 kg)

La Z650 était destinée à ceux à qui la Z900 faisait un peu peur. Créée à l'image de sa grande soeur, elle était plus facile à contrôler, plus légère, mais tout autant Z

Z1000 1977

(4 cylindres, DACT, 8 soupapes, 70x66mm, 1015 cc, 83 ch, 240 kg)

Pas la plus emblématique des Z, mais certainement la plus belle et la meilleure de toutes. La Z1000 était la suite logique de la Z1. Plus grosse, plus puissante, avec de meilleurs frein (enfin un double disque). Elle engendrera une grande descendance !

Z1R 1 1978

(4 cylindres, DACT, 8 soupapes, 66x66mm, 1015 cc, 90 ch, 246 kg)

Si elle ressortait maintenant, il y a fort à parier qu'elle ferait un tabac ! Une des premières superbike. Avec son échappement 4 en 1 et ses 220 km/h, elle impressionnait son monde en 1978 !

Z1300 1978

(6 cylindres, DACT 12 soupapes, 62x71mm, 1286 cc, 120 ch, 296 kg)

La Z de tous les superlatifs. Six cylindres, refroidissement liquide, 120cv. Une moto mythique qui pêchait par son poids. Ses 300 kg n'en faisait pas une ballerine. Mais encore aujourd'hui, cette moto légendaire fait tout son effet dès qu'elle apparaît quelque part !

GPZ 1100 1981

(4 cylindres, 8 soupapes DACT, 72,5x66mm, 1089 cc, 108 ch, 237 kg)

La Z du renouveau. La première GPZ. Une innovatrice qui présentait déjà l'injection et se posait comme une des motos les plus performantes de l'époque

Z1000R 1982

(4 cylindres, 8 soupapes DACT, 69,4x66mm, 989 cc, 102 ch, 222 kg)

Kawasaki a remporté le titre AMA Superbike avec Eddie Lawson et a lancé ce modèle en "réplica" avec les couleurs officielles pour célébrer le titre. Ce fût la première fois que la course servi d'outil promotionnel pour un modèle. Avec son 4 en 1, ses suspensions haut de gamme et cette gueule de tueuse, cette Kawa hante encore bien des esprit !

Zephyr 1100 1991

(4 cylindres, 8 soupapes DACT, 73,5x62,6mm, 1062 cc, 123 ch, 243 kg)

Avec la Zephyr, c'est un retour aux sources qu'opère l'usine. Plus efficace et nerveuse qu'il n'y paraît, cette Zephyr fût aussi la seule de la lignée à avoir un nom complet qui commence évidemment par Z !

ZXR1200R 2001

(4 cylindres, DACT 16 soupapes, 70x59mm, 1164 cc, 122 ch, 223 kg)

La ZX1200R arriva après le lancement de sa cadette ZXR400 au Japon tout en gardant une référence à Eddie Lawson. La base moteur de la ZZR1100 assurait style et puissance.

(4 cylindres, DACT 16 soupapes, 72,2x50,9mm, 1053 cc, 127 ch, 198 kg)

La Z1000 inaugura un tout nouveau style qui se perpétue encore aujourd'hui. Un bloc haute performance, mais aussi un poids juste en dessous des 200 kg. L'ère des méchantes Nakked Bikes était lancée.

Z 750

(4 cylindres, DACT 16 soupapes, 68,4 x 50,9mm, 748 cc, 100 ch, 195 kg)

Kawasaki a inssuflé une nouvelle vie à ce segment et a naturellement ouvert la voie des Z800 et Z900 actuelles.

Réagir

Inscrivez-vous afin de laisser vos commentaires....