Kawasaki Ninja 650 : fun rocket

Par Moto-News 30 janvier 2017

En voilà une belle surprise. En effet, la semaine dernière, nous étions en Espagne pour un test Kawasaki. Vous avez déjà pu lire celui de la Z900 et tout le bien que l'on en pensait. Voilà t'y pas que la Ninja 650 vient elle aussi nous bousculer dans nos préjugés.

Un crapuleux régime !

La nouvelle Ninja 650 vient remplacer la vieillissante ER6-f, et elle ne le fait pas sommairement. En fait tout est neuf. La Ninja affiche 19 kg de moins sur la balance que son aïeule ! Sacré régime. Cette perte de poids se double aussi d'un nouveau look. Normal, quand on maigri à ce point, on change aussi la garde-robe ! EN fait, cette Ninja s'apparente plus à une ZX6R qu'à la ER6-F. Pourtant, le moulbif, toujours ce valeureux bicylindre, perd quelques chevaux. Merci Euro4 ! Mais, avec sa cure minceur, elle est encore plus amusante qu'avant !

Bras oscillant

La 650 à la sauce Ninja a vraiment belle allure. La moto fait plus que sa cylindrée. Un peu comme un gamin de 15 ans qui veut faire plus vieux sur les photos. Tout n'est pas que plumage, quand on regarde le magnifique bras oscillant, on constate le travail effectué. Ce n'est pas moins de 6,2kg qui ont été gagné rien que sur cette pièce. Le tableau de bord nous a également séduit, avec son tachymètre analogique inséré dans un ensemble numérique. Nos avons également noté le voyant d'avertissement Upshift (qui averti quand il faut changer de rapport) un peu à la manière de la H2R.


Rapide et agile

Par rapport à la Z650, il n'y a pas de différences. Techniquement, les motos sont identiques, mais le caractère final correspond peut-être mieux à une supersport. La Ninja 650 est donc agile et rapide. Elle se balance d'un virage à l'autre sans aucun effort. Ce n'est pas loin du compromis presque parfait sur les petites routes. Rapide, on l'a dit, bonne freineuse, joueuse, ne surprenant jamais sur une remise de gaz et au final bien suspendue. Ce devient difficile de trouver des défauts sur les motos actuelles tant les constructeurs ont fait d'énormes progrès dans tous les domaines. IL faut juste savoir ce que vous voulez exactement et il y a une moto pratiquement parfaite qui vous attend.

Nous avons aimé l’accessibilité de la machine et sa vraie polyvalence. A l'aise en ville avec un moteur "courtois", on presque préféré attaquer avec cette Ninja 650 qu'avec une Hypersport. Jamais de mauvaise surprise, même après avoir perdu un peu l'avant dans un rond-point. Elle pardonne vraiment beaucoup cette Ninja.

Nous avons aimé l'accessibilité de la machine et sa vraie polyvalence. A l'aise en ville avec un moteur "courtois", on presque préféré attaquer avec cette Ninja 650 qu'avec une Hypersport. Jamais de mauvaise surprise, même après avoir perdu un peu l'avant dans un rond-point. Elle pardonne vraiment beaucoup cette Ninja.

Les ingénieurs japonais nous ont confiés que la Ninja et la Z avaient été développées en même temps et que le châssis commun convenait très bien au deux machines. Belle économie d'échelle. Cette Ninja vient clairement jouer dans le jardin de la Yamaha MT-07 qui a certainement inspiré les ingénieurs de chez Kawasaki. Sans avoir fait de tests comparatifs, on peux dire que le moteur de la Yam pousse un rien plus fort, mais le châssis de la Kawasaki est supérieur. Donc une moto qui convient aussi bien aux débutants qu'aux plus aguerris.

La fun rocket

Vous l'aurez compris, on a vraiment aimé cette moto. Pour 7399 euros, vous entrez dans la famille Ninja par la grande porte. Pour les titulaires de permis A2, une version 35Kw est disponible. Il ne reste plus qu'a choisir la couleur, vert, bleu ou orange ?


Texte : Ed Smits, Thierry Sarasyn

Cliquez ici pour plus d'info sur la Kawasaki Ninja 650

Caractéristiques techniques

Moteur : bicylindre parallèle 4 temps DACT - 8 soupapes
Cylindrée : 649cc
ALésage x course : 83x60mm
Compression : 10,8:1
Puissance max : 50Kw (68ch) à 8000 tr/min
Couple max : 66Nm à 6500 tr/min
Alimentation : injection
Boite : 6 vitesses

Châssis : Treillis en acier haute résistance
Fourche : 41mm télescopique
Amortisseur arrière : BAcklink horizontal réglable en précharge
Freins avant : double disque 300mm semi-flottants - étriers deux pistons
Frein arrière : simple disque 220mm - étrier simple piston

Empattement : 1410 mm
Hauteur de selle : 790mm
Poids à vide : 193kg
Capacité du réservoir : 15 litres

Prix : 7399 euros

Réagir

Inscrivez-vous afin de laisser vos commentaires....