Premier test : KTM Super Adventure S 2017 - Que la lumière soit !

Par Moto-News 28 janvier 2017

KTM a décidé d'envoyer du lourd pour 2017. Après la Super Duke R, c'est au tour de la Super Adventure S. Sûrement la plus polyvalente des Adventure par rapport aux versions T ou R. C'est à Barcelone que la messe a été dite.

La présentation de la Super Adventure S est prévue pour février en Corse. Mais, en attendant, notre confrère grec nous a donné ses premières impressions de la version S. Voici donc les premières analyses de ce nouveau modèle en attendant un essai plus approfondit dans les prochaines semaines.

Que la lumière soit

Clairement, cette moto est destinée à ceux qui envisagent l'aventure plus loin qu'au coin de l'église du village. Coin de l'église qui restera éclairé grâce aux phares LED connecté aux capteurs d'inclinaison. Cela permet d'envisager les routes de nuit avec plus d'optimisme. KTM est tellement convaincu de ce concept, que l'usine nous a réservé un test de nuit pour commencer la prise en main. Résultat ? Et bien, jamais nous n'avons eu de meilleure visibilité dans l'obscurité. Les capteurs d'inclinaisons oriente le faisceau LED exactement où votre regard se pose. Une lumière blanche, puissante rend alors votre route comme en plein jour. Bluffant !

Modernité

Evidemment, on roule finalement assez rarement de nuit. Mais, cette lumineuse caractéristique n'est que la face visible de l'iceberg. 1301cc pour 160 cv dans un trail, cela laisse augurer des possibilités qui aidées par des suspensions semi-actives et quatre mode de pilotage plus le contrôle de stabilité (MSC) vont inévitablement nous donner une machine exceptionnelle !

Le designer Kiska a dessiné l'avant en le rendant plus grand en y incluant une prise d'air et un spoiler. L'écran TFT de 6,5 pouces distille une somme conséquente d'informations auxquelles on accède par les commandes au guidon. Le nouveau pare-brise est réglable, et un compartiment étanche permet d'y loger un GPS. Enfin, un emplacement pour smartphone avec son chargeur USB vient terminer le volet "confort à bord".

Du sooter à la superbike

L'électronique déborde de partout sur cette moto. Régulateur de vitesse, quickshifter et même l'option MY KTM qui transforme votre machine en centrale téléphonique.
Bref, l'Adventure semble prête à vous emmener loin et dans des conditions optimales. Un tel équipement, nous l'espérons, devrait aussi être d'un comportement exemplaire. Comme d'habitude, la sortie de Barcelone est toujours aussi pénible. Notre grosse KTM se déplace avec agilité dans la circulation, et les évolution sur un filet de gaz sont un régal. Pas coups dans la transmission, juste une douceur extrême. Un peu comme sur un scooter. Dès les premiers contreforts, les routes deviennent plus sinueuses et l’envie de tordre la poignée devient irrésistible. A un moment j'ai un doute ? Quelqu'un a t-il changé la moto que j'ai entre les jambes sans que je m'en apperçoive ? La Super Adventure S se comporte comme une Super Duke. Ça pousse, ça freine, ça colle à la route, bref, le seul trail m'ayant donné ces impressions est la Ducati Multistrada.

Premier contact réussi

Les suspensions WP semi-actives sont un vrai bonheur. Agissant également comme amortisseur de direction (c'est mieux quand on est assis sur un ours de 160cv). A tous les égards, cette nouvelle Adventure S fait mieux dans tous les registres. On se réjouis de mettre la main sur les versions T et R dans quelques semaines en Corse. Maintenant qu'on y a goûté, on aimerai avancer les aiguilles pour déjà y être.

Photos KTM

Réagir

Inscrivez-vous afin de laisser vos commentaires....