Test excusif 2019 Moto Guzzi V85TT: La moto à l'état pur

Par Thierry Sarasyn 6 mars 2019

Avec la V85TT, Moto Guzzi présente sa plus grande nouveauté depuis des années. L'usine de Mandello del Lario démarre avec une moto entièrement nouvelle. Nouveau bloc, nouvelle partie-cycle et nouveau style. Difficile d'estimer le résultat sur papier, alors rien de tel qu'un bon test grandeur nature.

La nouvelle V85TT a réalisé ses premières gammes en Sardaigne

Ancêtres

Guzzi a déjà mis des trails sur le marché. La Stelvio et, aidez-moi mon Dieu, la Quota étaient des motos au profil TT. Mais en réalité elles étaient plutôt des motos de route "customisées en trail". Guzzi veut offrir quelque chose d'autre aux aventuriers de tout poil avec cette Tutto Terreno comme elle le fit à une époque avec la V65 Baja. Une moto qui participa d'ailleurs au Dakar en 1985.

Nouveau bloc, nouveau châssis, nouveau style.

Simplicité et polyvalence

L'usine de Mandello s'est inspirée des motos des années 80 pour construire cette TT. Simplicité d'utilisation et polyvalence caractérisaient les motos produites à cette époque.

La première navette spatiale Colombia à l'époque avait moins de technologie embarquée que les trails produits en 2019.


Dans la bataille pour construire la meilleure et la plus complète des motos de trail, de nombreux constructeurs se sont perdus dans une course acharnée aux équipements les plus complets et aux composants électroniques les plus sophistiqués. La première navette spatiale Colombia à l'époque avait moins de technologie embarquée que les trails produits en 2019.

La Guzzi excelle par sa facilité d'utilisation.

Trois cartographies

Moto Guzzi a néanmoins conservé quelques avancées technologiques pour se maintenir aux normes actuelles : trois cartographies, ABS commutable, contrôle de traction déconnectable et ... c'est tout. Du moins au rayon d'aide à la conduite. En termes de connectivité, l'italienne reste dans la course avec un écran TFT et une application avec GPS intégré offrant une connectivité avec votre smartphone.

Détail intéressant: une bande LED en forme d'aigle Guzzi à l'avant.

Quoi de neuf ?

MotoJournal avait déjà présenté plus tôt un rapport complet sur les qualités techniques de la nouvelle Guzzi. Nous allons brièvement énumérer les nouvelles fonctionnalités les plus importantes pour vous ici:

- Bloc moteur complètement neuf
- 80 ch et 80 Nm
- Réservoir de 23 litres
- Amortisseur monoshock placé latéralement à droite
- Ecran TFT et connectivité avec smartphone
- 3 modes de conduite
- Roues à rayons
- Eclairage LED
- Contrôle de traction déconnectable et ABS
- Connectivité
- Version monochrome avec pneus route
- Version bicolore avec pneus trail

La version bicolore reçoit d'origine des pneumatiques trail

Nouveau bloc-moteur 853 cc

Avec un moteur complètement nouveau, vous n'avez logiquement aucune idée de la façon dont il se comportera. Bien que certaines connaissances préalables du caractère d'un bicylindre en V à 90 ° positionné transversalement puissent être une indication. Guzzi s'est familiarisé depuis longtemps avec ce concept et l'a perfectionné sur la V85TT. Le bloc émet remarquablement peu de vibrations (juste un peu au ralenti) et est sans aucun doute le bloc le plus réactif jamais produit par Guzzi.

Il manque seulement une béquille centrale, mais vous pouvez immédiatement vous demander si un tel accessoire est essentiel pour une moto équipée d'un cardan.



Il y a aussi relativement peu de frein moteur. Si vous coupez les gaz, le moteur continue de fonctionner presque normalement. Cela contribue à un caractère assez lisse. L'équipement standard est très complet, il ne manque qu'une béquille centrale, mais vous pouvez immédiatement vous demander si un tel accessoire est essentiel pour une moto équipée d'un cardan.

Beaucoup de plaisir en hors-piste grâce à la facilité d'utilisation.

Facilité d'utilisation

La TT se conduit plus sur le couple que sur la puissance pure. La route que nous avons empruntée offrait un bon mélange entre courbes et lignes droites. La souplesse du moteur à bas régime nous a évité de devoir jouer constamment avec la boîte de vitesse. Il suffit de mettre le bicylindre en V sur la bonne trajectoire et de lui donner de l'essence. Si vous constatez que vous arrivé à une vitesse trop élevée en courbe rien ne sert de paniquer, il suffit de soulager un peu la poignée droite. La V85TT se concentre alors plus rapidement qu'un Nord-Coréen à la vue de Kim Jung Un. Mais même dans ce cas, elle ne s'écarte pas d'un millimètre de sa ligne. La même facilité d'utilisation avec une confiance sans borne est également valable sur les tronçons hors-piste.

Aussi utilisable avec un casque jet ou en ville.

L'enduro en aventurière

La Guzzi avec 229 kilos n'est pas un poids léger, mais reste précise et extrêmement stable. La position de conduite offre non seulement un confort, mais également un très bon contrôle. La 850 fait exactement ce que vous voulez et elle le fait en toutes circonstances. Non seulement dans une succession de courbes courtes, mais aussi dans les épingles, en lignes droites et même en section hors-piste.

La conséquence est donc que grâce à cette facilité d'utilisation, elle est également capable de gérer tous les défis


C'est l'une des motos les plus faciles que nous ayons jamais conduites. Et cela tient en grande partie au fait que Guzzi a construit une moto faite pour voyager facilement avec un moteur très agréable. La conséquence est donc que grâce à cette facilité d'utilisation, elle est également capable de gérer tous les défis. Vous pouvez également multiplier les défis, car avec une consommation mesurée inférieure à 5 litres aux 100 km, vous bénéficiez d'une réelle autonomie de plus de 450 km.

Forfait complet

Guzzi a disposé la platine de fixation droite du repose-pieds passager à quelques centimètres de l'amortisseur et il est arrivé régulièrement que le talon bloque contre cette platine en conduite sportive. Cela ne pourrait être que la seule petite ombre au tableau pour cette nouvelle V85TT. Le moteur contribue à la rigidité exceptionnelle de l'ensemble du châssis tout autant que la boîte de vitesses. Couplé à une suspension étonnamment bien calibrée, il garantit une bonne stabilité et un comportement précis de la direction. Les freins pour leur part vont bien. Pas avec une force de frappe écrasante, mais leur fonctionnement progressif convient parfaitement à ce moteur.

Nouveau mais toujours bicylindre transversal à 90 °.

Conclusion

La conclusion finale est simple. Moto Guzzi, avec son retour dans la classe des motos pour baroudeur/aventurier de la "classe moyenne", réussi avec distinction. La simplicité est au rendez-vous et c'est précisément cette simplicité et cette facilité d'utilisation qui font de la Guzzi un véritable succès. Elle est également différente des autres grâce à son bicylindre transversal typique à 90 °, mais ce n'est pas seulement ce bloc qui délivre tous les bons points.

Guzzi montre qu'avec la V85TT, il n'est pas toujours nécessaire de réinventer la moto


Le fonctionnement intuitif de l'électronique, la facilité de conduite, le freinage, les suspensions et le confort contribuent également au succès de cette moto. Guzzi montre qu'avec la V85TT, il n'est pas toujours nécessaire de réinventer la moto. Revenir aux principes de base et intégrer ce que l'on peut attendre des normes en vigueur pour les moteurs modernes est une excellente approche. Guzzi a fait cela à la perfection. Couplé un prix fort, il se pourrait bien que la V85TT devienne populaire. Et lorsque cela se produira, les représentants de Mandello promettent que dans un avenir pas très lointain, deux autres modèles arriveront avec ce nouveau bloc. Il serait donc possible pour Moto Guzzi de renouer avec son illustre passé, tout en se préparant un avenir prometteur.

Foto’s: Thomas Macabelli

Plus d'informations au sujet de cette Moto Guzzi V85TT ?


Palette de couleurs

Données techniques et prix

Moteur
Type: Bicylindre en V à 90° transversal, 2 soupapes par cylindre
Cylindrée: 853 cc
Puissance maximum: 80 ch à 7.760 tr/min
Couple maximum: 80 Nm à 5.000 tr/min
Boîte de vitesse : 6 rapports
Transmission finale : par cardan

Partie-cycle
Cadre : moteur/boîte porteur et structure tubulaire en acier
Suspension avant : fourche inversée de 41 mm, réglable
Suspension arrière : Monoshock, réglable
Frein avant : double disque de 320 mm, étriers 4 pistons à fixation radiale
Frein arrière : disque de 260 mm, étrier 2 pistons

Dimensions
Empattement : 1530 mm
Hauteur de siège : 830 mm
Poids en charge : 229 kg
Réservoir : 23 litres

Prix
11.715 euros (monochrome) 11.915 euros (bicolore)

Voir la vaste galerie de photos du test de la Moto Guzzi V85TT

Réagir

Inscrivez-vous afin de laisser vos commentaires....